Les humanitaires et la fragmentation des territoires en guerre

À propos

P. MICHELETTI

Les crises internationales ou intra-étatiques traduisent des antagonismes ethniques, religieux ou culturels, parfois largement utilisés par les responsables politiques. La situation en Iraq et en Syrie constitue une déclinaison emblématique de ces réalités. Ce sont donc de nouvelles frontières que les organisations humanitaires doivent aujourd’hui franchir pour porter assistance. En ont-elles réellement les moyens ? Quels sont les enjeux pour elles en termes d’efficacité, de sécurité, d’organisation et de compétences ?

La nation sans gravité - Big data, ou la dernière frontière

« Une frontière, ça ne se voit pas, c’est une invention des hommes, la nature s’en fout (…)...

Turquie : du repli sur soi au retour sur la scène régionale

Héritage de l’histoire ottomane et de la République, les frontières de la Turquie ont longtemps...